Plateforme 10 : Lausanne inaugure son nouveau quartier des arts

Patricia Lunghi
29. 六月 2022
Bâtiment du mudac et de Photo Elysée à Plateforme 10 (Photo : Matthieu Gafsou)

Le bâtiment flambant neuf signé par le bureau d’architecture Aires Mateus repose sur une prouesse d’ingénierie. Un système complexe permet de soutenir un volume  en béton de 1100 tonnes sur trois points d’appui seulement, ce qui crée un sentiment de flottement et des jeux de lumière naturelle. Cette séparation en deux volumes symbolise les deux institutions qui occupent l’élégante construction : Photo Elysée est installé au sous-sol – pour d’évidentes raisons de conservation des images – et le mudac à l’étage.

Les 18 et 19 juin derniers, le site de Plateforme 10 a ouvert au public. A cette occasion, plus de 30000 personnes ont découvert les nouvelles expositions des trois musées, ainsi que la passerelle de mobilité douce, les arcades et trois restaurants. Le site est maintenant presque complet, il ne manque que la dernière étape : l’entrée principale. Un concours  d’idées a été lancé pour transformer le bâtiment existant qui se trouve à l’orée du site et qui abrite encore des équipements techniques. Un concours d’architecture suivra. Dans les mois à venir, le site très minéral du quartier des arts sera végétalisé et un plan d’eau sera également installé.

A terme, la parcelle de 25000 m2 consacrée exclusivement à la culture constituera un pôle muséal d’une envergure unique en Suisse qui place Lausanne sur la carte des grands axes culturels. Pour la ville et le canton, les enjeux sont stratégiques. Au niveau national et international, Plateforme 10 a de précieuses cartes à jouer et le canton compte rayonner au-delà de ses frontières grâce à ce nouveau quartier des arts.

Photo : Matthieu Gafsou
Bâtiment du MCBA par Barozzi Veiga (Photo : Nora Rupp)
Thématique commune

Situé en prolongement de la gare de Lausanne, le site de Plateforme 10 est posé sur l’ancien quai No10, d’où il tire son nom. Ainsi pour cette première exposition commune, le thème du train s’est imposé naturellement. Proposant des regards croisés pour une approche transdisciplinaire, l’exposition inaugurale intitulée « Train Zug Treno Tren » permet à chacun des trois musées de déployer de manière autonome sa propre vision sur le sujet. Pour Patrick Gyger, directeur de Plateforme 10, « les trois institutions fonctionnent de manière distincte, mais notre ambition est d’instaurer un fort dialogue entre elles ». Ainsi, beaux-arts, design et photographie forment une famille idéale, selon la nouvelle directrice de Photo Elysée, Nathalie Herschdorfer.

A proximité de l’entrée du bâtiment du mudac et de Photo Elysée, s’élève une très grande sculpture du célèbre artiste grec Takis qui s’inscrit dans l’exposition inaugurale. Signal éolien (2006) est la dernière pièce de cette série faite par l’artiste avant son décès, sept autres œuvres de Takis sont à découvrir dans l’exposition « Rencontrons-nous à la gare » présentée par le mudac. Le musée de design traite l’imaginaire du rail sous un angle particulier : celui de la gare comme lieu de rencontres, de départs et de retours. Dans une scénographie en brique rouge entièrement recyclable conçue par la HEAD-Genève, l’exposition met en scène des objets d’art et de design, des clips musicaux, des livres et des documents d’archives des CFF.

Vue de l’exposition Rencontrons-nous à la gare, mudac (Photo : Olga Cafiero)
Foyer du bâtiment du mudac et de Photo Elysée (Photo : Matthieu Gafsou)

En plus des expositions thématiques communes autour du thème du train, chaque musée a présenté sa programmation spécifique. Ainsi le mudac a inauguré en parallèle « Ecouter la Terre », une exposition qui aborde la thématique des enjeux environnementaux, la gestion des ressources naturelles à travers des objets de design, dans une scénographie en lien avec la nature. Au sous-sol, Photo Elysée raconte en images 150 ans d’histoires ferroviaires, de la conquête du chemin de fer jusqu’à nos jours. A travers un dialogue entre peinture et photographie, l’approche transdisciplinaire que souhaite instaurer Plateforme 10 entre les trois musées trouve ici son application concrète.

L’imposant monolithe du MCBA dont l’enveloppe en brique grise change de couleur au fil des saisons emmène le visiteur dans un voyage imaginaire, une épopée ferroviaire à travers plus de 60 chefs-d’œuvre, de Giorgio De Chirico à Edward Hopper, de Paul Delvaux à René Magritte. Dans les salles du musée conçu par Barozzi Veiga, des tableaux de grands maîtres se déploient dans toute leur beauté.

Si l’ouverture du site est désormais accomplie, un autre défi attend le quartier des arts dont la direction des trois institutions se renouvelle presque simultanément. Nathalie Herschdorfer vient juste de reprendre Photo Elysée et Juri Steiner succède à Bernard Fibicher le 1er juillet. Quand à Chantal Prod’Hom, directrice du mudac depuis 2000, elle s’apprête à partir à la retraite en fin d’année. Avec trois nouvelles personnalités à sa tête, le pôle muséal s’apprête à entamer sa dernière mue.

 

« Train Zug Treno Tren »
Jusqu’au 25 septembre 2022
plateforme10.ch
Lausanne

 

Si la visite complète des expositions en une seule fois est trop intensive, Plateforme 10 a mis en place un système de tickets valables plusieurs jours et pour les trois musées. Attention, les musées n’ont pas le même jour de fermeture.

相关文章

此类别的其他文章